Coronavirus : renseignements

Traduction de la page

 

 

Reconfinement

Le 28 octobre 2020, le président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire en établissant un confinement du 30 octobre au 1er décembre minimum.

Voir sur le site de la Préfecture de Loir-et-Cher les modalités d’application

 

Comportement à adopter

Un numéro vert répond en permanence à vos questions, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000

Attention, la plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux, si vous présentez des premiers signes d’infections respiratoires (fièvre ou sensation de fièvre, toux) restez chez vous et appelez votre médecin. Si les signes s’aggravent, appelez le 15 ou le 114 pour les personnes ayant des difficultés à parler ou entendre.

 

J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au COVID-19 :

  1. Je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation.
  2. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU- Centre 15.

Si j’ai des questions relatives à mes traitements en cas de COVID-19 : je ne pratique pas l’automédication. Je me renseigne sur https://www.covid19-medicaments.com/.

 

Retrouvez toutes les réponses officielles aux questions que vous vous posez sur le Coronavirus COVID-19 et les recommandations du gouvernement sur https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

 

 

 

OMS : Quelques informations

Réponses aux idées reçues.

 

 

 

Un site permet une premières évaluation des risques de contamination

Le site maladiecoronavirus.fr, référencé par le ministère de la Santé, permet de faire un « test » anonyme et gratuit : 24 questions sur ses symptômes (fièvre, toux, gêne respiratoire, courbatures…) mais aussi sur ses antécédents médicaux et, son âge.

 

 

 

 

 

 

SITUATION AU 22 NOVEMBRE 2020

DONNÉES MONDIALES:

  • Cas dans le monde : 58 275 385cas confirmés depuis le 31/12/19 dont 11 921 491 en Europe 
  • Décès dans le monde : 1 342 189 décès depuis le 31/12/19 dont 291 401 En Europe

DONNÉES NATIONALES

  • 2 040 208 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (+27 228 par rapport à la veille)
  • 107 460 cas confirmés en EMS depuis le début de l’épidémie
  • 228 988 hospitalisations depuis le début de l’épidémie
  • 31 554 hospitalisations en cours (+357 par rapport à la veille)
  • 48 732 décès depuis le début de l’épidémie dont 15 287 décès en EMS soit 31,4% des décès
  • 34 489 personnes en réanimation depuis le début de l’épidémie dont 4 509 en cours
  • Taux d’incidence : 180,5 0/0000
  • taux de reproduction du virus R0 : 0,65
  • Taux de positivité des tests : 14,1%
  • Taux d’occupation des lits de réanimation * : 88,8%

*:nombre de lits de réanimation occupés par les patients atteints du COVID-19 par rapport à  la capacité initiale en réanimation.

CSV  

CSV  

CSV  

PROJECTIONS DE LA COURBE DES DÉCÈS

Les projections présentées dans ce graphiques proviennent de l’IHME (Institute for Health Metrics and Evaluation). Les hypothèses de travail considérées sont les suivantes :

  • prise en compte des décès constatés entre le 1er février et le 21 septembre 2020,
  • port du masque par 75% de la population,
  • reconfinement de 6 semaines identique à celui qui a été imposé le 28 octobre 2020 dès que les décès journaliers atteignent un taux de 0,8 0/000 (soit pour la France 540 décès/jour.).

Remarques :

La courbe de projection montrée dans le graphique est bien sûr susceptible de changement en fonction de l’évolution des paramètres. D’autre part, elle est donnée ici sans marge d’incertitude qui peut représenter de 20 à 30% de la valeur exprimée.

Elle a cependant pour principal intérêt de nous faire prendre conscience des enjeux en cas de non respect des gestes barrières et du port du masque.

Sources : https://covid19.healthdata.org/france?view=total-deaths&tab=trend

 présentée ici

 

DONNÉES NATIONALES : ÉVOLUTION

Période du 15 au 22 novembre vs période du 09 au 15 novembre :

  • évolution du nombre total de cas positifs : +158 381  vs +194 503  -18,6%   
  • évolution du nombre de décès total  : +4 184 vs +4 109  +1,8%  
  • évolution du nombre de décès en EMS : +1 548 vs +1 230   +25,9%  
  • évolution du nombre de personnes hospitalisées : -1 527 vs +2 838  -153,8%   
  • évolution du nombre de personnes placées en réanimation : -387 vs +357  -7,9%    
  • évolution du taux de positivité aux tests PCR *: 14,0% vs 16,9% -2,9 points   
  • évolution du taux d’incidence **:180,5 0/0000 vs 286,7 0/0000  -106 points           
  • évolution du facteur de reproduction R0 *** 0,65 vs 0,81 : -0,16 points    
  • évolution du taux d’occupation des lits en réanimation****: 88,8% vs 96,5% -6,7 points    

*Le taux de positivité correspond au nombre de personnes testées positives sur une semaine..**Le taux d’incidence correspond au nombre de tests virologiques positifs pour 100.000 habitants sur une semaine. ***Le facteur de reproduction correspond au nombre de personnes contaminées par chaque malade.****Taux d’occupation des lits en réanimation/SI/SC par des patients COVID par rapport à la capacité initiale en réanimation.

 

Commentaires : Le ralentissement de l’épidémie se confirme avec la plupart des indicateurs à la baisse dont les valeurs sont comparables à ce qu’elles étaient un mois plus tôt. On observe toutefois que le nombre de personnes placées en réanimations COVID reste encore très élevé avec une lente décrue qui ne s’est amorcée que depuis une semaine. Il est également important de noter que, le nombre de décès journalier lié au COVID-19 est encore en augmentation (598 décès / jour en moyenne au cours des 7  derniers jours, contre 587 / jours pour la semaine précédente) avec une situation qui reste préoccupante dans les EMS.

CSV  

CSV  

Remarque: Pour le royaume-Uni, les chiffres ont pris en compte à compter du 29 avril, les décès dans les EHPAD

 

 

 

SITUATION EN LOIR-ET-CHER

Au 22 novembre 2020

  • 510 patients hospitalisés sont de retour à leur domicile.
  • 107 personnes sont encore hospitalisées (hommes : 60% – femmes : 40%)
    • 1 admission à l’hôpital enregistrée dans la journée.
  • Parmi les personnes hospitalisées, 5 sont actuellement placées en réanimation (hommes : 100% )
    • pas de nouvelle admission en réanimation au cours des dernières 24H
  • Depuis le début de l’épidémie les hôpitaux du  Loir-et-Cher ont déploré 110 décès en milieu hospitalier ( hommes :62% – Femmes :38%).
    • aucun décès au cours des dernières 24
  • Taux de positivité quotidien aux tests PCR: 12,6% (France : 14,0%)
  • Taux d’incidence140,6 0/0000 (France 180,5 0/0000)
  • Taux de reproduction RO : 0,70 (France : 0,65)
  • Taux d’occupation des lits de réanimation : 87,8% (France : 88,8%)

A L’ÉCHELLE RÉGIONALE

Au 22 novembre 2020

  • On déplore, dans les établissements de santé 937 décès depuis le début de l’épidémie (hommes : 53% – femmes : 47%) et 595 dans les établissements d’accueil.
  • 70% des personnes décédées avaient plus de 80 ans, 19% avaient de 70 à 80 ans, 8% de 60 à 70 ans. et seulement 4% avaient moins de 60 ans.
  • 1000 personnes sont actuellement hospitalisées (hommes : 53% – femmes : 47%) dont 69% de personnes âgées de plus de 80 ans.
  • Parmi les personnes actuellement hospitalisées, 158 sont actuellement placées en réanimation (hommes : 53% – femmes : 47%) dont 46 en Indre-et-Loire, 28 en Eure-et-Loir et 61 dans le Loiret
  • 69% des personnes actuellement placées en réanimation ont plus de 80 ans
  • Taux d’occupation des lits de réanimation : 87,8 (France : 88,8%)
  • Taux de reproduction RO : 0,70 (France : 0,65)
  • Tours Métropole – Taux de positivité : 13,0%, Taux d’incidence : 152,3 0/0000
    Orléans Métropole – Taux de positivité : 17,2%, Taux d’incidence : 251,4 0/0000

 

sources : Santé Publique France GEODES – données hospitalières- ARS Centre-Val de Loire – INSEE

 

 

 

MESSAGES CLÉS

Le masque est désormais obligatoire dans tous les lieux clos et collectifs. Il permet de limiter les risques de contaminations en cas d’impossibilité du maintien des distances physiques. Cependant, il ne remplace pas les autres gestes barrières, il les complète. Pensez donc bien à :

• Vous laver les mains régulièrement ;
• Éviter de serrer la main et de s’embrasser ;
• Éternuer dans un mouchoir ou dans votre coude ;
• Respecter la distance physique minimale lorsque cela est possible

Afin de contenir la diffusion du virus, les autorités sanitaires font du dépistage la priorité. Afin de faciliter l’identification des personnes atteintes et de leurs cas contacts, pensez à activer l’application Stop Covid et à vous faire dépister au moindre symptôme. Il est désormais possible d’effectuer un test PCR sans ordonnance de votre médecin, en téléchargeant et remplissant ce formulaire avant de vous rendre en laboratoire.

Ensemble, freinons la diffusion du virus et aidons nos personnels de santé en adoptant tous ces gestes simples.

 

INFORMATIONS UTILES: Pour en savoir plus sur l’épidémie de COVID-19

 En France : Santé publique France et Ministère des Solidarités et de la Santé
 A l’international : OMS et ECDC  Un numéro vert 0 800 130 000 (appel gratuit avec service de soutien psychologique gratuit) 7j/7
 Toutes les informations utiles sur : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus
 Contact presse : presse-dgs@sante.gouv.fr – 01 40 56 84 00

Nombre de personnes positives par jour

Télécharger le point épidémiologique du 22 octobre 2020 de Santé Publique France

Voir les points de situation officiels

 

Se faire tester dans le Loir-et-Cher

Pour qui ?

Des tests systématiques pour les personnes malades et leurs contacts

La sortie du confinement s’est accompagnée d’une augmentation massive des tests de dépistage pour toutes les personnes présentant des symptômes et toutes celles qui auraient été en contact avec des personnes malades.
Ces tests diagnostiques virologiques (RT-PCR) permettent de détecter la présence du virus via un prélèvement par voie nasale. Ils seront réalisés sur prescription médicale.

Afin de limiter la propagation du virus, les personnes « contact » asymptomatiques doivent se mettre à l’isolement en attendant de passer un test. Les personnes qui ont des symptômes doivent passer un test sans attendre et se mettre à l’isolement en attendant les résultats du test.

Plus de détails sur https://www.service-public.fr class= »bandeauGris »

Où se faire tester ?

Ces tests pourront être faits dans les laboratoires publics et privés, y compris les laboratoires de recherche et vétérinaires et seront pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie.

Chercher un laboratoire près de chez vous

 

 

 

 

Les masques grand public

Informations ministérielles relatives aux masques grand public

La plateforme de l’AFNOR

La plateforme collaborative de l’AFNOR donne notamment des conseils pour  fabriquer soi-même des masques « barrière ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.